1er Grenadiers à pied de la Garde impériale

Jean-Michel et Jean-François Strens, Capitaines - Marc Diez, Porte-étendard
Edmond Derenne, René Bykans, Freddy Bastin et Jordan Lambert, Majors
Jules Segon, Sergent Sapeur

 
2011



2008


2010

"On n'est est jamais si bien servi que par soi-même..."
Tout, tout, tout (ou presque) sur
http://www.grenadier-rouge-florennes.be/

 

Un peu d'Histoire :

En 1804, le Régiment des Grenadiers à pied se compose d'un état-major, de 2 bataillons à 8 compagnies et d'un bataillon de Vélites de 800 hommes à 5 compagnies. Chaque Compagnie de Grenadiers comprend 102 hommes dont : 1 Capitaine, 1er Lieutenant, 2 Lieutenants en second, 1 Sergent-major, 4 Sergents, 1 Fourrier, 8 Caporaux, 2 Sapeurs au rang de caporaux, 2 Tambours, 80 Grenadiers. Le Régiment se compose alors de 2 662 hommes.(Cdt E.-L. BUCQUOY, La Garde Impériale. Vol. 1 Troupes à pied. J. Grancher, Paris, 1977 (pp. 36 et 39). Coll. Les Uniformes du Premier Empire).

Le soir de Waterloo,... près de la Belle-Alliance "l'élite de l'élite", les 2 bataillons du 1er Grenadiers, vont sauver l'honneur avec l'Empereur au centre du glorieux carré. Solidement établi de part et d'autre de la route de Bruxelles, ces derniers grenadiers tinrent tête aux deux armées prussiennes et anglaises sans se faire entamer. Durant la funeste déroute du soir, ce  corps fut le vivant symbole de ceux "qui ne capitulent pas", de ceux qui "tiennent" coûte que coûte puisque la cavalerie prussienne se borna à les suivre hors de portée de tir. (Idem, pp.41-42).


2010


Revue - Arc de triomphe du Carrousel
revuesousl-empire-1.jpg

Depuis 1875, dans l'appellation Les Rouges, la Compagnie constitue l'un des piliers de la Saint-Pierre...-et- Paul.