Etoile et Carrousel !

Sources : Wikipedia, Structurae, Napoleon.org

"Vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de Triomphe"

bas-relief-austerlitz-gechter-arc-de-triomphe.jpg

L'Arc de Triomphe de l'Etoile, souvent appelé simplement l'arc de triomphe, construit de 1808 à 1835, sur ordre de Napoléon, au lendemain de la bataille d'Austerlitz, est situé Place de l'Etoile (- Charles de Gaulle). Cette place forme un énorme rond-point de douze avenues percées au XIXe siècle. Ces dernières(Kléber, de la Grande Armée, Carnot, de Wagram, Hoche, de Friedland, des Champs-Elysées, Marceau, d'Iena,...) "rayonnent" en étoile autour de la place. Les dimensions de cet Arc sont à l'image des victoires de l'Empereur et de ses généraux : cinquante mètres de haut, quarante-cinq mètres de largeur, vingt-deux mètres de profondeur.

arctriomphe01.jpeg

Il en existe cependant un deuxième, plus "modeste" : 14m60 de haut, 19m60 de large, 6m65 de profondeur (45 x 60 x 20,5 pieds), celui de la Place du Carrousel.

la-revue-1810.jpg

L a Revue, 1810

Erigé de 1806 à 1809, en commémoration des victoires de Napoléon en 1805, l'Arc de Triomphe du Carrousel constituait, à l'origine, l'entrée du Palais des Tuileries, détruit par un incendie en 1871.

Sur chacune des deux grandes façades, quatre colonnes adossées se terminent par un chapiteau, surmontant un large tailloir qui soutient une statue repésentant en pied un soldat de la Grande Armée.

Face Est (côté Carrousel - Louvre, et de g. à dr.) : un cuirassier, un dragon, un chasseur à cheval, et un carabinier (C'est la dénomination usuelle dans les ouvrages du XIXe siècle, mais plus précisément, carabinier à cheval dont l'uniforme, à l'époque de Chinard et de sa statue, était similaire à celui du grenadier).

cuirassier-et-dragon.jpghorse-grenadier-chinard-carrousel.jpglight-cavalryman-foucou-carrousel.jpg 

 Face Ouest (côté Tuileries) : un grenadier, un carabinier de ligne, un canonnier, un sapeur (Dominique Gay-Mariolle, "l'indomptable" ?(1))

grenadier-et-carabinier-2.jpg

x-et-sapeur-2.jpg(1) Faire le Mariolle : une expression de l'Empire : voir www.carreimperial.fr

 

Depuis 1875, dans l'appellation Les Rouges, la Compagnie constitue l'un des piliers de la Saint-Pierre...-et- Paul.