9e Zouaves

Patrice François, Capitaine - Bernard Maclet, Porte-Etendard - Samuel Dupont, Major


2011

 


Photos 2008

 

Le terme zouave vient du berbère zwava qui est le nom d'une tribu kabyle. Ceux-ci fournissaient des soldats aux Turcs sous la régence d'Alger (depuis 1515) et, après la prise d'Alger (1830), ils entrent au service de la France.


2010

Le 9e Régiment de Zouaves est un régiment d'infanterie de l'armée de terre française, (re)créé au début de la Première Guerre mondiale, conformément au plan de mobilisation.

Les zouaves étaient des unités d’infanterie appartenant à l'Armée d'Afrique qui dépendait de l’armée de terre française. Ces unités à recrutement européen ont existé de 1830 à 1962. Les régiments de Zouaves sont, avec les régiments de Tirailleurs algériens et tunisiens, Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc (RICM), appartenant aux troupes coloniales, et le Régiment de marche de la Légion étrangère, appartenant à l'Armée d'Afrique.

Le 15 août 1830, le recrutement des 500 premiers zouaves est fait par le général en chef de l'expédition d'Alger, le comte de Bourmont (1), sur les conseils et un Mémoire du colonel Alfred d'Aubignosc. Le 1er octobre 1830 le général Clauzel crée le corps des zouaves, formé de deux bataillons. Deux escadrons de zouaves à cheval sont également formés, mais intégrés dès 1831 aux chasseurs d'Afrique. Il y eut une tentative de leur incorporer les « Volontaires parisiens », ce fut un échec et ces volontaires formèrent le 67e régiment d'infanterie. En 1842, après la création des tirailleurs algériens, les Turcos, formés majoritairement d'Arabes, les zouaves sont regroupés en régiment composé uniquement de Français de souche européennes. Par décret du 1er février 1852, Napoléon III porte leurs effectifs de trois bataillons à trois régiments, puis à quatre en 1854 (le quatrième étant affecté à la Garde impériale). Les zouaves se distinguent à plusieurs occasions lors des campagnes du Second Empire(1852-1870).

La devise des zouaves français est : « Être zouave est un honneur. Le rester est un devoir. »

9e régiment de zouaves : formé en 1914 et dissous en 1940 ; reformé en 1943 et à nouveau dissous en 1962 ; réactivé en 1982 et à nouveau dissous en 2006 au CEC (centre d'entraînement commando) de Givet (08) . Légion d'honneur, Croix de guerre 1914-1918 (6 palmes et une étoile d'argent) et Croix de guerre 1939-1945 (2 palmes).

(1) C'est bien celui que l'on connaît à Florennes, où il abandonna son commandement le 15 juin, la veille de la bataille de Ligny, trois jours avant Waterloo. Voir Florennes et l'Empire.

Depuis 1875, dans l'appellation Les Rouges, la Compagnie constitue l'un des piliers de la Saint-Pierre...-et- Paul.

__BM__